Hyphosphere présentée au festival international FullDome de Iéna

Œuvre géodésique

L’œuvre géodésique réalisée aux Dominicains, dans le cadre d’une commande à l’artiste en résidence Jemma Woolmore, sera présentée au planétarium Zeiss de Iéna. Cela lui assure une visibilité internationale, après qu’elle ait été présentée cet été au Couvent.
Cette œuvre immersive - la 4e que l'artiste multimédia néo-zélandaise Jemma Woolmore crée pour les Dominicains - est une expérience sensorielle à 360°. Elle éveille la conscience aux systèmes de communication souterraine que les plantes et les champignons ont développés et aux cycles de vie qui se répètent inlassablement dans la nature. Assistée de Claire Willemann et de Jérôme Tromson pour la vidéo et de Vladislav Isaev pour la spatialisation sonore, tous membres du Centre AudioVisuel, l'artiste place les visiteurs au cœur de ces échanges. La qualité de la projection les happe dans un monde qui ne présente plus rien de connu.  
Installée à Berlin, Jemma Woolmore, alias Jem the Misfit, est une habituée des festivals de mapping et de la scène électronique. Adepte d’une électro minimaliste, elle signe un style composé d’abstractions et de structurations de l’espace. Pour la première fois, son travail est présenté au festival FullDome de Iéna, le plus ancien en matière de projection d’œuvres à 360°, créé en 2007. Hyphosphere s’inscrit parfaitement dans le thème de cette 15e édition : Echos of the unknown. (Echos de l’inconnu).  
 
Après le prix de l’innovation numérique remis au Sénat en novembre 2019, c’est la deuxième reconnaissance, cette fois sur une scène à visibilité internationale, du travail du laboratoire de création numérique du Couvent sur le développement géodésique.