Nef


Walhalla zum Seidlwirt

Mélodie et (in)discipline frontalière

Ces cinq jeunes et jolis chanteurs d'opéra venus de Berlin, pleins d'humour et très décalés, font un grand écart musical avec maestria. Un concentré de bonne humeur de très haute qualité.

Issus de l'un des plus grands conservatoires d'Allemagne, les chanteurs de ce quintet vocal auraient dû se produire sur les scènes de grands opéras et vous ne les auriez peut-être jamais entendus. Mais non. Ils ont pris la tangente pour chanter a cappella au plus près du public, souvent dans des bars, pour faire revivre la liberté des cabarets berlinois d'avant-guerre et la légèreté des chansons françaises et américaines à fredonner gaiement. Grâce à leurs voix lyriques de haute précision, ils entremêlent allégrement des compositions de Schubert et des pièces de folklore de leurs pays d'origine. Sans jamais oublier de faire causette avec le public : quand la scène devient vraiment un vilain défaut.

D. Bortnjanski
Tebje Pajom
M. Reger
Das Lieben bringt groß Freud (Deutsches Volkslied)
S. Foster
O Susanna (US-Amerikanischer Song)
H. Preisegger
Gern ham tuat guat
J. Bovet
La fanfare du printemps
F. Schubert
Der Lindenbaum
P. Lincke
Berliner Luft
R. Rodgers
You’ll never walk alone
P. Mayer
Almchoral
H. Eisler
Immer raus mit der Mutter
F. Schubert
Heilig, Heilig
J. P. Rameau
O Nuit
Barbershop-Song
Thank you dear lord, for music
G. Winkler
Chianti-Lied Igdirin al almasi (Türkisches Volkslied)
In einem kühlen Grunde (Deutsches Volkslied)
Comedian Harmonists
Auf Wiedersehen
A. Maurer
Aus’m Drahrertisch (Österreichisches Mundart-Lied)