Enregistré aux Dominicains


Voces Suaves sur arte.tv

Concert multimédia en ligne

Un concert sans public? L’expérience peut être saisissante. Elle a été menée cet été lors de l’enregistrement par la chaîne Arte de l'ensemble bâlois Voces Suaves aux Dominicains, réalisé par Victor Toussaint Sous la direction artistique de Philippe Dolfus, cette création innovante repose sur une importante installation numérique placée sous le jubé et un mapping conçu pour l’occasion. Une captation exceptionnelle qui ne prend son sens qu'en vidéo. Disponible sur arte.tv jusqu'au 26 avril 2021.

 

Ce qu'on y entendra : les chanteurs interprétant des madrigaux de la Renaissance italienne, ponctués de lectures de la Divine comédie, l’œuvre majeure de Dante. Ce qu'on y verra : les silhouettes estompées des artistes immergés dans un univers démesuré, dessiné par un mapping créé pour l'occasion, l'architecture magnifiée par des détails et des gros plans de textures, une Nef vibrant d'un univers musical sculpté sur mesure, un écran géant tendu derrière les musiciens sur lequel sont projetées des images, et au centre, un orgue faiblement éclairé entretenant le mystère.

Et tout ce qu'on n'y verra pas : le travail de préparation mené en collaboration entre les Dominicains, qui signent le mapping composant trois ambiances différentes, l'ensemble Voces Suaves, qui a choisi le répertoire, et la productrice Valentine Wurtz, de la société Libelo Productions, spécialisée dans ce type de captations innovantes. Un important dispositif technique a été nécessaire : huit caméras éloignées de la scène et coordonnées comme un orchestre pour des prises de vues très différentes, et un rail fixé dans le vide de la nef permettant des travellings. Impossible à envisager dans une salle où se tiendrait un public, les réalisateurs ayant interdiction formelle de le déranger. Le réalisateur Victor Toussaint évoque un projet aussi épineux que réjouissant. Il s'agissait de capter des images rendant compte de la fusion de la musique et de l'architecture, ainsi que de la variété des rythmes dans la nef: mouvements du mapping tout en lenteur sur une architecture hiératique et une écriture musicale rapide. Cet exercice encore inédit a été réalisé en deux fois pour assurer suffisamment de prises de vue. Et de nuit, pour ne pas être perturbé par la lumière du jour et laisser toute sa place au dialogue entre musique et projection vidéo.

Deux autres concerts ont également été enregistrés cet été dans le Chœur supérieur des Dominicains avec les Ensembles Dulcis Melodia et Sollazzo, déjà disponibles sur le site d’Arte.