Jazz


Paul Lay, étoile du jazz

Beethoven at night

Le fond de l'air est jazz pour ce premier concert des Dominicains proposé dans le parc du Château de la Neuenbourg à Guebwiller. A savourer allongé sur un transat en observant la course des doigts de l'artiste sur son piano, sous la voûte céleste.

Rare occasion que celle d'écouter une interprétation de la sonate Au clair de lune de Beethoven...au clair de lune dans un parc. D'autant plus rare qu'il s'agit d'une improvisation totalement jazz par le pianiste Paul Lay, déjà remarqué lors de ses apparitions aux Dominicains et nominé pour les Victoires du jazz 2020. A l'image d'un génial Michel Petrucciani, Paul Lay invite le public à une aventure inattendue dans laquelle se côtoient jazz, blues et Beethoven. Lors de ce voyage musical, ce grand artiste réussit à dévoiler les nombreux visages du compositeur dont on fête cette année le 250e anniversaire de la naissance : musicien, improvisateur, prophète, icône, fétiche... Alors, faut-il initier Beethoven au jazz, à moins qu'il ne s'agisse de réconcilier le jazz avec Beethoven ? Une question à méditer allongé sur un transat ou à éluder en goûtant l'ambiance si particulière de ce concert.

Production CCR Les Dominicains de Haute-Alsace, en coproduction avec la Communauté de communes de la Région de Guebwiller dans le cadre du Pays d’art et d’histoire et de la ville de Guebwiller