Spectacle


Balkanes

Polyphonies bulgares et séfarades

La Nef est à leur échelle: quatre chanteuses a cappella à la puissance chorale exceptionnelle provoquent une tempête bulgare dans l'ancienne église du couvent. Chants profanes et sacrés, chants de travail, de rituels et de fêtes populaires: une Bulgarie ancestrale se révèle.

Retour dans le passé séculaire de la Bulgarie et de ses polyphonies avec ce quatuor de femmes très inspirées. Ces puissantes cordes vocales redonnent voix à une musique très ancienne qui était transmise oralement et essentiellement par les femmes : des chants de moisson, de veillée, de rituels et de danses populaires ayant survécu à cinq siècles de domination ottomane. En chantant a cappella et sans sonorisation, ces artistes aux timbres fascinants font vibrer la Nef de toute la puissance de leurs chants gutturaux bulgares et séfarades profanes, ou de liturgie orthodoxe. Tour à tour en mode tragique ou humoristique, sombre et profond, éthéré et réjouissant, elles témoignent avec la seule vitalité de leur corps d’une Bulgarie méconnue. De quoi s’éviter le désastreux bilan-carbone d’un aller-retour en avion jusqu’à Sofia.

Balkanes est né en décembre 1996 de la rencontre de quatre jeunes femmes, deux bulgares et deux françaises. Issues d’horizons différents, elles se sont réunies pour créer un répertoire original à partir des chants traditionnels et liturgiques bulgares. Lauréates de plusieurs prix d'interprétation (concours des JMF, Tremplin des polyphonies de Laas, etc...), elles constituent également le seul quatuor vocal féminin à avoir été programmé à la fois à une des Nuits de l'Improvisation de Jean-François ZYGEL, à un de ses Concerts de l'Improbable au Théâtre du Châtelet, à ses émissions « La Boîte à Musique » sur France 2 et « La preuve par Z » sur France Inter.

Les Balkanes chez Jean-Françoise Zygel