Gipsy


Amati Schmitt Trio

Jazz manouche

Il fallait réparer cette injustice éhontée: Les Dominicains n'avaient pas swingué aux rythmes gipsy depuis plus de 15 ans. C'est chose faite avec ce trio issu d'une dynastie de musiciens méconnus, aussi virtuoses que généreux, qui célèbre la culture tzigane et son vent de folie joyeuse.

Fidèles aux traditions et aux valeurs défendues par leur grand maître Django Reinhardt, Amati Schmitt et ses deux musiciens proposent un set dans la plus pure tradition manouche. Le prodige de 25 ans s’est fait remarquer dès l’adolescence lors de ses interprétations dans moult festivals de jazz aux cotés de son père, Amado. Le succès le suit jusqu’à New York. Ce qui n’étonne personne car il est une évidence: celui du prodigieux succès de la musique tzigane depar le monde, qu’elle soit manouche ou gitane. Qu’ils s’appellent Django Reinhardt ou Stéphane Grappelli, ils ont rempli les salles de concerts et les jukeboxes. Quant aux Gipsy Kings, ils sont l’un des rares groupes français qui peut s’enorgueillir d’avoir vendu plus de 20 millions d’albums dans le monde. Le public accourt dans les festivals pour vibrer aux rythmes de leur musique chaleureuse et entraînante. Mais il est une autre évidence: le paradoxe entre la popularité de cette musique et l’attitude générale vis à vis de leurs frères nomades...