Résidence


Ambroise Jeanvoine et Johan Picorit (FRANCE)

Artistes-paysagistes

Les deux artistes paysagistes, Ambroise Jeanvoine et Johan Picorit, ont été remarqués au Festival des jardins de la saline d'Arc-et-Senans en 2018 où ils faisaient partie des lauréats de l'appel à projet pour la session 2019 Flower power côté woodstock. Séduits par cette œuvre paysagère, les Dominicains leur ont passé commande afin de développer le jardin éphèmère Nebula : une installation en lames de peupliers destinée à animer le centre du jardin du couvent tel un vortex, une spirale végétale ouvrant sur un ailleurs, nourrie par un monde végétal pluriel.

Les deux paysagistes-concepteurs Ambroise Jeanvoine (diplômé de l’École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille en juillet 2019) et Johan Picorit (diplômé de l’École nationale supérieure du paysage de Versailles en septembre 2018) ont créé leur propre atelier en 2019 à Montreuil. Leur objectif: développer une activité loin de celle pratiquée habituellement en agence. Que ce soit à travers leur intervention au Festival des jardins de la saline royale d'Arc-et-Senans, en 2018, ou par les conseils qu'ils donnent aux particuliers, ils cherchent à donner dans leurs projets une place importante aux questions écologiques, inhérentes au métier de paysagiste-concepteur.

Leurs parcours individuels sont assez similaires : tous deux sont issus du monde rural et ont grandi entourés de nature et de grands paysages. L’un sur le littoral vendéen et l’autre aux pieds des montagnes jurassiennes. L’un est quasiment né avec un crayon dans les mains, l’autre avec un pot et des graines : ils n’ont jamais cessé de dessiner et de jardiner. Leur scolarité les a progressivement conduits vers la ville, vers un nouveau mode de vie citadin à appréhender, à comprendre, à domestiquer, presque.

Aujourd’hui, leur pratique du paysage porte une très grande attention à l’environnement, à la faune et à la flore ainsi qu’aux dynamiques naturelles. Les jardins éphémères sont également leur médium pour parler de poésie et de sensibilité. Dans ce monde anthropocentré, les deux paysagistes aiment parler des acteurs du territoire qui fabriquent le paysage, tout être confondu.

 

Ambroise Jeanvoine, 27 ans. Études à l’École nationale supérieure d'architecture et du paysage de Lille, après un cursus en aménagements paysagers. Plante préférée : « Ma plante du moment : l'Epimedium ou Fleur des elfes, pour sa floraison délicate, discrète et fugace, et sûrement aussi par la poésie de son nom vernaculaire qui nous entraîne dans le monde des contes et légendes. »

Johan Picorit, 26 ans. Études à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles, après un cursus en aménagements paysagers . Plante préférée : « Je n'ai pas de plante préférée, car elles ont toutes leurs singularités et ce sont ces différences et cette diversité qui font leur beauté.

Dates de résidence : 

- 24/08/2020 au 25/08/2020

- 09/07/2020

- 05/07/2020

- 20/06/2020 au 21/06/2020

- 06/06 au 07/06/2020

- 13/05 au 17/05/2020

- 14/02/2020