Spectacle

L'ESPRIT DE LA FORÊT

CONTE MUSICAL GLACÉ EN 3D

L’Esprit de la Forêt est un spectacle pour le jeune public qui sera créé aux Dominicains dans le cadre d’une résidence d’artistes. La Compagnie Tormis, Soum Phone Singharat et Vincent Villuis travaillent depuis le mois d’octobre au sein de l’ancien couvent. Des rencontres de médiation avec les artistes ont lieu tout au long du projet. Huit représentations scolaires sont proposées aux élèves des classes de primaire de la Communauté de communes de la Région de Guebwiller et deux représentation tout public les mercredis 5 février et 12 mars à 14h30. Le spectacle sera ensuite présenté à la Filature à Mulhouse.

L’Ensemble Tormis est un pont entre deux mondes: l’archaïque et le contemporain. Il n’est pas étonnant, donc, de retrouver ces deux inspirations dans son «conte glacé», un projet musical développé avec les Dominicains de HauteAlsace. Sylvie Arnal, à l’origine des pérégrinations du petit Andri, s’est inspirée de la culture populaire estonienne, en général, et d’un conte relatant les ravages de la peste sur une ville balte en particulier. Passées au mixeur de sa fantaisie, ces influences ont accouché d’une histoire où le merveilleux voisine avec le fantastique au cœur d’une forêt qui retranscrit parfaitement les croyances animistes de l’Estonie. Pour faire vivre le conte, Sylvie Arnal est accompagnée de Kalevi et Marti Uibo, deux musiciens aussi bien à l’aise dans le répertoire médiéval que moderne. Le mélange des genres, de kannel et de guitare électrique par exemple, est savoureux. Et apporte une tonalité singulière à une musique en adéquation avec le phrasé de la conteuse. Une expérience rehaussée par le Centre AudioVisuel des Dominicains qui apportent son expertise des arts numériques pour projeter sur les pages blanches d’un livre sa vision d’une histoire, dans le fond, très universelle. Vincent Villuis, artiste en résidence, nappe le tout de son design sonore, une matrice confortable pour dénouer les fils de l’intrigue. Dans ce spectacle jeune public, les enfants sont confrontés à toute la grammaire du féérique, des animaux savants à la forêt enchanteresse. Des thèmes œcuméniques propres à stimuler l’imagination des écoliers qui trouveront tout au long de ces 45 minutes de quoi s’émerveiller et réfléchir. Car là est toute l’ambition de ce projet: confronter sur le mode musical des thèmes riches de sens (le respect de la nature...) et très actuels. Une création de la compagnie Tormis En coproduction avec Les Dominicains de Haute-Alsace et La Filature, Mulhouse Avec le soutien de la Communauté de Communes de la Région de Guebwiller dans le cadre du Pays d’Art et d’Histoire Création aux Dominicains de Haute-Alsace