Jérôme Tromson

Création numérique

Major de promo d’une licence « Techniques et Activités de l’Image et du Son», Jérôme Tromson a intégré le Centre AudioVisuel des Dominicains à l’issue de son stage de fin d’études en juin 2015.

Son sens de l’écoute, sa créativité et son ouverture aux formes artistiques innovantes font de lui un régisseur et concepteur numérique aux multiples ressources. Tout au long de l'année, il crée les décors visuels vidéomappés accompagnant les spectacles et autres manifestations aux Dominicains de Haute-Alsace.

 

Il connait par coeur les nombreuses surfaces de projections qu'offre le couvent. C'est ce qui lui permet d'être très efficace et force de propositions pour fournir aux artistes un écrin de lumière unique, afin de sublimer leurs univers aussi riches que variés. Il collabore par ailleurs à des créations toujours plus nombreuses et éclectiques du Centre Audiovisuel : créations d’objets numériques (installations, mapping vidéo), reportages, films promotionnels. Il a notamment travaillé sur le projet Hyperdome 360, 1918-1925, Les Alsaciens, paix sur le Rhin ?, signant une création visuelle en 3D en immersion pour dôme géodésique. En 2021 il crée Space Age, un mapping rétro-futuriste déjanté dans le Cloître. Un voyage parmi les soucoupes volantes dans l'esthétique kitsch d'un futur tel qu’on l'imaginait dans les années 60. Il signe également les créations visuelles de l'œuvre géodésique immersive Hyphosphere de Jemma Woolmore, présentée aux Dominicains la même année dans le DOVNI, le dôme des Dominicains. Ses jouets favoris sont le logiciel de compositing After Effects d'Adobe, et le logiciel Cinema 4D : un très performant outil d'animation, de modélisation, de simulation et de rendu par ordinateur en 3D, avec lesquels il s'efforce de rendre concrète sa vision artistique ou celle des artistes avec lesquels il est amené à travailler. Il a notamment accompagné Greta Gratos dans son projet de mapping sur lit à baldaquins, Herbert Wolfgang le metteur en scène du cabaret Die Schönen à Freiburg, ou encore la compagnie internationale Ludique!, pour laquelle il signe les créations visuelles du spectacle Zarah, le péché de l'amour. Il intervient également pour des présentations du Centre Audiovisuel et apporte un soutien technique aux projets pédagogiques.