Monument


Passion selon Saint Matthieu & peintures sur sable

Paul Goodwin, direction musicale

Spectaculaire: près de 150 musiciens sur scène pour une Passion illustrée par la peinture sur sable de Marina Sosnina. Une soirée unique avec des artistes de renommée internationale comme la contralto Marie-Nicole Lemieux.

Information importante : John Nelson étant souffrant, la direction amusicale est assurée par Paul Goodwin. Durée 3h avec entracte de 20 mn.

Paul Goodwin est déjà passé aux Dominicains de Haute-Alsace pour diriger en 2010 un mémorable Athalia de Haëndel avec le Kammerorchestra de Bale et le vocal consort de Berlin. Le voici  à la tête du Philharmonique de Strasbourg, du Choeur de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg et de la Maîtrise de Colmar pour une Passion selon Saint Matthieu. Il a accepté de remplacer John Nelson souffrant, prévu à l'origine pour diriger cette production.

Marina Sosnina, artiste plasticienne, nous vient spécialement de Saint Pétersbourg : les Dominciains lui ont passé commande d'une oeuvre éphénère qui sera projetée pendant le concert. Elle présentera des oeuvres picturales sur sable éphémères, en direct pendant l'interprétation du concert. Installée sur le Jubé, ses réalisations seront projetées sur l'Arche numérique de la Nef, récemment inaugurée. Elle puise son inspiration dans la Passion du Christ, l’oratorio de Bach, l’architecture et les peintures murales de l'ancien couvent des Dominicains de Guebwiller.

J.S Bach
Passion selon Saint Matthieu BWV 244

Donnée à Leipzig le vendredi saint de l’année 1736, sa Passion selon Saint Matthieu est considérée par Jean-Sébastien Bach lui-même comme son œuvre la plus importante. Celle en qui il voit sa “ Grande Passion “, en comparaison avec la non moins sublime Passion selon Saint Jean, est une œuvre religieuse majeure. Construite sur un dialogue littéraire de haut vol, lequel mêle des extraits de l’Évangile aux commentaires de Martin Luther et de Picander, l’auteur de nombre de ses livrets, cette œuvre -monde a pour vocation d’apporter des réponses aux questions que se pose l’humanité sur sa propre destinée. Ces réponses sont sidérantes de conviction dans un contexte hautement symbolique. Derrière la rigueur apparente, une somme infinie de descriptions musicales situe le contexte historique de l’action, son sens ainsi que sa résonance, avant de nous élever grâce à de somptueux arias, haut très haut, au firmament de l’acte créateur. Avec de belles conclusions qui nous ramènent à l’essence même du sacré.

Qu’on soit croyant, agnostique ou athée, chrétien ou pas, le message peut-être reçu avec la même ferveur dans un mouvement qui conduit à la concorde universelle.

     

Le concert est présenté à Strasbourg
Jeudi 24 mars 2016 20h
Samedi 26 mars 2016 20h
+ d'infos