Union Libre


El Diwan

Carl Philipp Emmanuel Bach fait ses valises pour Persépolis

Les Dominicains ont souhaité réunir dans un salon imaginaire oriental, la philosophie et la musique : Carl Philipp Emmanuel Bach et le soufisme. C’est au XVIIIe siècle que l’occident découvre et se fascine pour l’orient. Rythmé par la poésie incandescente récitée par Leili Anvar, Shani Diluka et Keyvan Chemirani recréent ce Diwân magnifique, racontant deux mondes si proches et pourtant aujourd’hui si lointains.

Récital poétique avec les oeuvres de JS Bach et de CPE Bach, improvisations aux percussions iraniennes, poèmes de Goethe et de Hafez.

19h | Réfectoire d’été | Entrée libre
Avant-propos
par Selvam Thorez

19h | Bar Séraphin | 15€
Assiette iranienne du restaurant le Persia (Strasbourg)

Extrait d'un poème lu pendant le spectacle:

Viens, échanson, et cette vierge voilée et ivre

Qui dans la maison du vin se tient

Donne-la car je veux me perdre

Dans le vin et la coupe, je veux me noyer

Viens échanson, et ce vin dont les houris

Composèrent le parfum des anges

Donne m’en que je mette de l’encens sur le feu

Et que j’en fasse jouir les narines de la sagesse, pour l’éternité .

Hafez, poete soufi philosophe et mystique persan né autour des années 1310-1337

Une production du CCR Les Dominicains