Ciné-concert Jazz


/ Ciné-concert Charlie Chaplin /

Paul Lay piano jazz

Paul Lay propose un éclairage musical de deux chefs-d’œuvre cinématographiques de Charlie Chaplin. Il en souligne, à la façon d’un pianiste de ragtime-accompagnateur de film muet et à travers des improvisations et compositions originales, les contrastes, le lyrisme, la richesse émotionnelle. En prélude à cette soirée poétique, sémillante et envoûtante, Paul Lay a créé World of Chaplin - comme un medley des plus beaux thèmes : Une vie de chien, Smile, Square Dance, Mélodie amoureuse… Il nous offre ainsi une immersion dans l’univers de l’idole du cinéma muet. Le talent de Paul Lay, son appréhension juste et intense des partitions et des artistes, font de ce ciné-concert un hommage, poétique, captivant.

Durée 1h

Né en 1984 à Orthez, dans les Pyrénées-Atlantiques, Paul Lay fait des études au conservatoire et découvre le jazz qu'il étudie lors de stages à Marciac. Il intègre ensuite le CNSM de Paris, département Jazz et Musiques Improvisées. Il est lauréat de prestigieux concours internationaux (Concours International Piano-Jazz de Moscou, Concours International Piano-Jazz Martial Solal, Concours International Piano Jazz de Montreux…) En 2014, son album Mikado reçoit le Grand Prix du disque de Jazz de l’Académie Charles Cros. En 2016, Paul Lay reçoit le prix « Django Reinhardt » décerné par L'Académie du Jazz qui distingue le meilleur artiste de jazz français de l’année. En récital solo et avec ses différentes formations, Paul Lay est invité dans les salles et festivals les plus prestigieux en France et à l’étranger (New York, Toronto, à l’Institut Français de Berlin, Russie, Amérique centrale…) Paul Lay est un habitué de la scène guebwilleroise.En 2016 il présente au Caveau avec son compère vidéaste Olivier Garouste un merveilleux ciné-concert Billie Holiday Passionément, prolongé par un travail pédagogique avec des collégiens. En 2017,il investit la Nef de l'ancien couvent avec son trio de jazz Alcazar Memories Trio.

Dans une interview réalisée par Annie Yanbékian en 2014 pour CultureBox, à la question « D’où vous vient l'inspiration quand vous composez ? », Paul Lay répondait : « Avant tout, de l'univers des sons. J'écoute beaucoup de musique, jazz, classique, musique traditionnelle, indienne... Je m'inspire (…) de la matière sonore des compositeurs, des pianistes que j'affectionne particulièrement. Côté jazz, il y a Monk, Ellington, Cecil Taylor, Paul Bley, Ran Blake, Jelly Roll Morton, Earl Hines... Côté classique, je pense à la Renaissance, aux musiques médiévales. J'adore les compositeurs très anciens comme Guillaume de Machaut, Josquin des Prés, puis évidemment Bach, Mozart, et plus récemment Ravel, Scriabine, Stravinsky, Ligeti, John Adams, Morton Feldman... »