Chœur


Les ors de la Russie médiévale

Le Chœur du Patriarcat Russe de Moscou

Ce chœur d’hommes venu tout spécialement de Moscou est garant de la grande tradition de la liturgie orthodoxe. Il s’est bâti une réputation internationale à la hauteur de la beauté des douze voix qui le composent. Un univers sonore dense et profond qui fait apparaître un monde de couleurs : il ne manque plus que les ors du Kremlin. 

19h | Café Séraphin | 20 € (Sur réservation)
Assiette russe

 22h15 | Cloître | Entrée libre
ENYGMA 9.7 mapping vidéo

Fondé par Anatoly Grindenko au monastère Laure de la Trinité Saint-Serge, près de Moscou, le Choeur du Patriarcat russe de Moscou voit le jour en 1980. Selon la tradition, il se compose de 12 à 13 membres, tous éminents chercheurs passionnés par le répertoire pour voix d'hommes, depuis la musique d'église orthodoxe jusqu'à celle des dernières années du régime soviétique. À cette époque, le choeur a passé plusieurs années à décoder d'anciens manuscrits et à donner les premières représentations d'oeuvres oubliées. Avec l'effondrement de l'Union soviétique, le choeur a pu se produire en Europe et en Amérique et, de concerts en enregistrements, il s'est bâti une réputation internationale à la hauteur de la beauté des voix qui le composent.

Le Chœur du Patriarcat russe de Moscou fait découvrir la polyphonie de la Russie ancienne. En 988, le prince Vladimir donne une religion nationale à son peuple en se convertissant au christianisme de l'Empire romain d'Orient, dont la capitale était Byzance. Les deux traditions des Églises d'Orient et d'Occident évoluent différemment, ce qui conduit en 1054 à leur scission. Isolée durant des siècles par des guerres et la domination des Tatars, la Russie reste fidèle à la tradition liturgique byzantine. Les chantres, dépositaires de cette musique ecclésiastique, la transmettent oralement, ne la modifiant que très peu. La Russie ancienne a donc gardé avec beaucoup de soin la tradition de son chant liturgique de tradition byzantine jusqu'à la fin du XIVe siècle, restant ainsi en retard durant 4 siècles par rapport à la tradition occidentale.


Une navette bus gratuite est mise en place pour ce concert depuis Strasbourg et Sélestat.
Départ Strasbourg à 17h45, place de l'Université.
Départ Sélestat à 18h30, boulevard Charlemagne (face au lycée Koeberlé).
Réservation indispensable : Tél . 03 90 41 02 01 Courriel : accueil@voix-romane.com

Dans le cadre du festival Voix et Route Romane, en partenariat avec la ville de Guebwiller
Avec le soutien du Ministère de la Culture de la Russie