Patrimoine


La Neuenbourg, pôle culturel et touristique

Inauguration

Évènement majeur de cette rentrée, la Neuenbourg à ouvert ses portes après neuf mois de travaux les 21 et 22 septembre à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. Plus de 4500 visiteurs ont pu découvrir ce joyau de notre vallée qui n'avait jamais été ouvert au public depuis sa construction en 1718. Il héberge le CIAP (Centre d'interprétation du patrimoine) et l'IEAC (Institut Européen des Arts Céramiques). L'Office Intercommunal de Guebwiller-Soultz s'y installera en 2020.
 

Le château de la Neuenbourg a traversé les siècles…

Un château fort est construit au XIVe siècle par le prince-abbé Conrad Werner Murnhard, sur les fondations d’une ancienne place forte, à l’entrée de la ville de Guebwiller. Incendié et pillé à plusieurs reprises, notamment lors de la Guerre de Trente Ans, il reste en ruine jusqu’au XVIIIe siècle.

Le prince-abbé Philippe de Loewenstein commande à Sylvain Golbéry, les plans d’un nouveau château urbain. Les travaux sont finalement achevés en 1718 sous la direction de Peter Thumb. Le château reste la résidence des princes-abbés de Murbach jusqu’à la Révolution française. En 1789, il est pillé et une aile est détruite par les paysans de Saint-Amarin.

Il est ensuite vendu comme Bien National et racheté par plusieurs propriétaires successifs pour un usage de production industrielle : notamment les indienneries de Dollfus, la rubanerie de Bary et des ateliers de Ziegler et Greuter. Dans les années 1850, la famille Schlumberger rachète le site et le transforme en villa. Les dépendances sont alors remaniées ainsi que l’aile principale qui se dote d’un étage supplémentaire.

En 1949, le château, alors propriété du Département du Haut-Rhin, est transformé en École Normale, puis en IUFM en 1994. Il a également abrité le Centre pour les enseignants bilingues de 2000 à 2011. Depuis lors, ce château remarquable est inoccupé. Toujours propriété du Conseil Départemental du Haut-Rhin, le bâtiment est mis à disposition de la Communauté de Communes de la Région de Guebwiller via un bail emphytéotique afin d’y installer le Pôle Culturel et Touristique de la Neuenbourg.

 

Un château dans un écrin de verdure

Le parc est aménagé dès le XVIIIe siècle pour le plaisir des princes-abbés de Murbach. Francophiles, ils font aménager un parc régulier d’agrément. À la fin du XVIIIe siècle, sa composition géométrique et son fleurissement rappellent le jardin de Versailles. Une orangerie, un verger et un potager complètent la partie vivrière du parc.

Les différents rachats et le manque probable d’entretien entraînent la disparition de ce premier parc. Les goûts évoluant, la famille Schlumberger le transforme, à partir de 1850, en parc paysager. Henry Schlumberger, passionné de botanique, y installe sa collection d’essences d’arbres mais aussi de plantes exotiques au sein de serres. Il y aménage également des points de vues bucoliques, notamment avec l’aménagement d’un chalet suisse en 1868. Léon Schlumberger, son neveu, poursuit son œuvre. 

Un évènement de la Communauté de communes de la Région de Guebwiller dans le cadre du Pays d'art et d'histoire