DISSONANCE


Souvenir, la vie de Florence Foster Jenkins

DIE SCHÖNEN | MUSIKTHEATER IM E-WERK FREIBURG

En route pour une vraie cacophonie ! Celle à laquelle convie la nouvelle production des Schönen avec l'énigme Florence Foster Jenkins. L'immense succès de cette soprano américaine était proportionnel à son timbre de voix... archi faux. Fidèles depuis près de dix ans aux célèbres cabarettistes de Freiburg, les Dominicains signent les décors numériques de leur nouvelle production, Souvenir.
Le public est invité à venir découvrir le spectacle en bus vendredi 5 novembre 2021.

Les Schönen vont-ils lever le voile sur le mystère qui entoure le succès de cette riche héritière qui ne rêva que de chanter de l’opéra en public ? Aussi faux cela fût-il. Mais faux ou juste, quelle importance, finalement ? Enfermée dans une forme de folie qui la rendait imperméable aux critiques ou aux rires moqueurs, Florence Foster Jenkins a su conquérir son public par son style très peu académique. Et pour son concert au Carnegie Hall de New York – le dernier, à l’âge de 76 ans -, les billets se vendirent comme des petits pains des semaines à l'avance. Là réside l'énigme : si ce n'est à la qualité de sa voix, à quoi est dû son succès ? Osmose avec le public, personnalité atteinte par la neurosyphilis ? Encore aujourd'hui, ses enregistrements restent cultes. Cette excursion conviviale est une plongée dans un destin hors du bon goût. Mais attention : non-germanophones, s'abstenir, sous peine de ne rien comprendre.

 

Coproduction Les Dominicains de Haute-Alsace