L’Acousmonium, un orchestre de haut-parleurs

Installation surbranchée au Cloître

Cher public, saviez-vous que c'est en France que la musique concrète a été inventée ? Le génial Pierre Schaeffer crée en effet le Groupe de recherches musicales (GRM) à Paris dès 1958, un centre de recherche dans le domaine du son et des musiques concrètes, électroacoustiques et acousmatiques. Les musiciens dans son sillage se sont posé la question de la sonorisation de ces musiques en concert, et ils ont inventé un système de haut-parleurs disséminés dans l’espace : c'est ce dispositif qui a été installé dans le Cloître, pour vous faire vivre une expérience hautement technologique ! Véritable orchestre de haut-parleurs, l'Acousmonium est disposé en face, autour et parmi le public lors du concert. Il est dirigé par un interprète qui projette l’œuvre musicale dans l'espace sonore, via une console de diffusion. Depuis son invention en 1974, l’Acousmonium n’a cessé d’être modernisé sans pour autant abandonner son esprit originel. Très souvent utilisé pour la diffusion d’œuvres acousmatiques, il est aussi parfaitement adapté aux musiques live, improvisées, mixtes, ou encore multimedia.

Programme

Œuvres musicales issues du répertoire de l’INA GRM

19h-19h45
Philippe Carson
Turmac (1961)
Jules Négrier interprète

Bernard Parmegiani
Capture éphémère (1967)
Emmanuel Richier interprète

Ivo Malec
Recitativo (1980)
Jules Négrier interprète

__________________

Luc Ferrari
Tête et queue du dragon (1959)
Renaud Bajeux interprète

Michèle Bokanowski 
Rhapsodia  (2018) 
Philippe Dao interprète

En partenariat avec le Festival Musica