Education artistique


Prison de femmes

Le Labo des Jeunes

Une femme condamnée à vingt ans de prison, est sur le point d’être libérée après 16 ans de réclusion..Dans la cellule des « partantes », elle passe une dernière nuit hantée par ses souvenirs, la mémoire de ces années d’enfermement et un futur qui la terrorise. Elle déroule devant nous une galerie de portraits qui resteront à jamais gravés à l’encre indélébile jusqu’à la moelle de ses os...

Extraits :
 « …Prendre le dernier virage pas facile, depuis le temps que je m’entraîne à avaler d’un coup quatre saisons sans respirer j’ai le coeur creux...Faudrait le passer à la fouille... Je devrais être archi comblée c’est la dérive, la couche de rigolade qui s’écaille... » 

« ….La famille non merci…pour qu’ils me regardent en dessous et qu’ils me disent « la prison c’est plus comme avant, paraît même qu’ils ont la télé ! » en me servant le vin qu’ils ont gardé pour ma sortie !»

D’après des extraits  du texte « Le Sas » de Michel Azama que Dominique Guibbert a incarné au festival d’Avignon en 1999. C’est grâce à la découverte de cette écriture, née de collectages de paroles de femmes et l’impact qu’elle a eu sur l'artiste et aussi le public , que Dominique Guibbert a orienté par la suite une grande partie de ses créations au sein de sa compagnie Pandora, vers la mise en scène de paroles collectées auprès de ceux qu’on entend peu..

10 représentations du spectacle sont prévues aux Dominicains pour des élèves de 2nde du Lycée Théodore Deck dans le cadre du projet "Au cœur de la justice pour en saisir l'esprit", porté par Laurence Desmau et ses collègues enseignants. 

Lu 22/11/21 à 10h et 14h
Ma 23/11/21 à 10h et 14h
Me 24/11/21 à 10h et 14h
Je 25/11/21 à 13h et 16h
Ve 26/11/21 à 10h et 14h