ILMATAR

LE CHANT DES ORIGINES

Le projet autour de cet ensemble de traditions et coutumes connu sous le nom de Kalevala et intitulé Ilmatar, le chant des origines, est né d’une double rencontre. Durant l’été 2007, un jeune musicien, Marti Uibo, né en Alsace, mais aux racines paternelles estoniennes, se produit en concert aux Dominicains de Haute-Alsace. Lors de ce concert il interprète des chants en s’accompagnant d’un «kannel », cithare du nord-est européen. Cela suscite la curiosité et l’intérêt de Philippe Dolfus, directeur de cet important lieu de vie culturelle en Alsace. Naît alors l’idée de développer un projet plus ambitieux autour de la mythologie finno-ougrienne du Kalevala.

L’année suivante, Marti Uibo rencontre Lionel Parlier, comédien et metteur en scène, qui souhaite depuis toujours mettre en œuvre un tel projet. Durant l’été 2008 se mettent en place les premières lignes directrices du projet et un plan de travail est fixé. Ayant traversé les millénaires grâce à la transmission orale les chants du Kalevala évoquent plus que de simples légendes. Il est le réceptacle à la fois de manifestations surnaturelles liées à la création du monde et à tout ce qui rythme le quotidien d'une société archaïque vivant au sein d’une nature à la fois hostile et bienfaisante : le travail et les activités, les croyances, l'éducation avec les rites du passage à l'âge adulte, la définition des rapports sociaux touchant au mariage, au culte voué aux morts, à la guerre etc. Le propos de notre projet est de mêler un récit issu de cette mythologie à une composition musicale originale conçue pour un ensemble spécifique. Le tout est théâtralisé afin que le spectateur, enfant comme adulte, soit totalement immergé dans un univers poétique hors du temps, conviant l’œil et l’ouïe dans une ambiance propice au dépaysement, au plaisir et à la réflexion. Un travail préalable sur des traductions françaises du texte est effectué par le metteur en scène Lionel Parlier et par le directeur artistique et musicien Marti Uibo. La musique d’Ilmatar est écrite par Margo Kõlar, compositeur estonien né en 1961, et dont l’œuvre se situe au point de rencontre des traditions et du modernisme (cf. CV). Son travail se veut à la fois traditionnel et contemporain, instrumental et vocal. L’aspect vocal est particulièrement développé, le chant étant un vecteur de communication et de transmission fondamentale des peuples finno-ougriens au cours des siècles. La composition se nourrira des répertoires traditionnels finlandais et estoniens, spécifiques aux chants runo, pièces lyrico-épiques au caractère incantatoire propres à l’épopée mythologique du Kalevala. Les chants présentés lors du spectacle seront en français et en finnois, parfois un mélange des deux. Le caractère exotique et quasi surnaturel est renforcé par l’utilisation d’une orchestration variée et colorée offrant par là au spectateur la découverte d’instruments méconnus, voire inconnus. Les protagonistes du projet font face à une double mission qui englobe tant la pratique musicale que l'interprétation du texte et des chants. L'objectif est d'obtenir une palette sonore élargie en sollicitant toutes les possibilités techniques et sonores non seulement du texte mais également des voix et des instruments. Page 4 Une telle démarche devrait séduire la curiosité du public, ouvrant son esprit et son oreille à des domaines poétiques et musicaux inhabituels. Notre projet vise à faire se rencontrer deux traditions issues du même continent mais ayant vécu une histoire très différente. Aujourd'hui, dans une société urbaine en constante mutation, marquée par la globalisation et la communication omniprésente, il apparaît plus que jamais nécessaire de garder vivace la connaissance de nos origines, repères indispensables de ce qui fait notre originalité.