Sieste musicale


Sieste musicale

Les Sept Chakras

Déchaussez-vous pour vous allonger ou vous mettre en tailleur dans une Nef du XIVe siècle. Guidé par le musicothérapeute indien Nawab Khan, entrez en méditation aux sons d'un santoor et de ses mantras.


 

Du mardi au dimanche durant tout le mois de juillet à 16h30.*

*Sauf le 13/07/2019

 

La musique classique indienne : un héritage vers la sérénité
Vos chakras ne vous semblent pas alignés ? La musique va vous aider. Vaine promesse ou plaisanterie ? Non, tout ceci est très sérieux. Le compositeur indien Nawab Khan maîtrise  cet art ancestral...et probant. Par les sons, les rythmes, les vibrations –accompagnés d’autres éléments équilibrants comme l’alimentation, le repos, le yoga ou la méditation –il (re)crée une harmonie physique et psychique.

Originaire du Rajasthan, Nawab Khan est compositeur, expérimentateur et musicothérapeute, et fait connaître son art au-delà de son pays. Ses créations incitent à la méditation et à la relaxation. Expression de son identité profonde, l’art musical thérapeutique fait partie de son patrimoine génétique. Le musicien développe des méthodes de bien-être et d’élargissement de la conscience, d’amélioration de la qualité de vie.

Un art transmis de génération en génération
Nawab Khan représente la 8ème génération de musicothérapeutes d'une famille qui se transmet son savoir par la tradition orale. Initié dès son plus jeune âge par son grand-père qui lui a enseigné son immense répertoire de ghazals (poèmes d’amour) et de chants classiques, Nawab forme actuellement son fils ainé suivant la tradition védique : celle des « veda », ce corpus de poésie sanscrite, de dialogues philosophiques, de mythes et d’incantations rituelles anciens.

Les harmonies naturelles, les sons internes et externes
L’art musical indien considère que les fréquences et les rythmes de la nature évoluent selon les moments de la journée et selon les saisons, et que les musiciens capables de les percevoir peuvent ainsi ramener l’harmonie physique ou psychique chez ceux qui les écoutent. Cette approche qui peut sembler ésotérique est le fruit d’une longue tradition. « Une chanson peut durer jusqu'à une heure ou même plus», indique Nawab Khan. La musique classique indienne dispose de 36 chansons, qu’on appelle « Raag » ou « Raagini ».

Il a été prouvé que l'univers entier est une «vibration», et qui dit vibration, dit son. Dans la musique classique indienne, on en distingue deux sortes : les sons produits par frottements sont dits « externes » ; les sons dits « internes » sont ceux de l'esprit et du cœur. Ceux qui ont entendu ces derniers ont atteint le «Moksh» ou relief cosmique.

La musique de Nawab Khan se rattache également à la tradition soufie, par la recherche d'une ivresse spirituelle : elle invite à la méditation.

Le musicien s’accompagne d’un instrument à 100 cordes : le Santoor, originaire de Jammu-et-Cachemire, dont on joue avec une paire de maillets légers ou de marteaux. Sa prestation est accompagnée de mantras qui vous seront traduits. 

 

(Texte de Anne Vouaux)