Portrait


Lili Boulanger

COMPOSITRICE

On dit de Lili Boulanger qu'elle savait déchiffrer les partitions de son professeur, Gabriel Fauré, avant même de savoir lire. Née à Paris en 1893 d'un père compositeur et d'une mère cantatrice et princesse russe, Lili Boulanger étudie le piano, le violon, le violoncelle, la harpe et l'orgue. Et… elle compose. A 19 ans, elle devient la première femme à remporter le prestigieux Grand prix de Rome pour une cantate : son père en avait aussi été lauréat au même âge. A Rome, elle compose de nombreuses pièces orchestrales ou pour piano, et des oeuvres vocales, souvent d'inspiration biblique ou mystique. La maladie qui l'affecte depuis l'enfance, une tuberculose intestinale, semble colorer son oeuvre entière, marquée par le tragique et la fatalité. A 24 ans, la compositrice s'éteint, vaincue par sa maladie. Mais sa grande sœur Nadia, professeur et chef d'orchestre, ne cessera de promouvoir son œuvre.