Résidence


Hesam Naseri (IRAN)

Moshtagh

Hesam Naseri mêle les traditions musicales de son Iran natal avec des sonorités électroniques et des expérimentations technologiques.

Sa résidence au CCR Les Dominicains de Haute Alsace lui permet de poursuivre ses explorations artistiques et techniques. Ses œuvres musicales rencontrent ainsi d’autres influences, ses notes sont bercées aux rythmes d’autres mélodies et d’autres héritages. De sa collaboration avec SCANN TEC et Aes Dana naît une installation immersive en technologie 8.0 à découvrir à la Sacristie. En maître de cérémonie, il introduira les Siestes Musicales, chaque dimanche de juillet à 16h, dispensant ses explications musicales avec justesse, simplicité et sérénité, nous proposant ses mélodies, propices au lâcher - prise.

Musicien de 32 ans, Hesam Naseri a appris la guitare au Ministry of Culture Music Association à Qazvin, sa ville natale. Il s’est approprié le Moshtagh et cet instrument à cordes, en tant qu’interprète et compositeur, a marqué son parcours et sa quête de sonorités parmi le répertoire traditionnel et populaire Perse.

Sa culture, d’abord académique, lui vient de l’University of Arts de Tehran, filière Computer Music & Sound Engineering. Hesam Naseri est également diplômé en Composing Sciences. Passionné de musicologie et d’organologie, il étudie les instruments, leur histoire, leurs origines, leurs caractéristiques. Musicien ethnologue, il partage sa passion avec talent et pédagogie. Confronter bois, cordes et technologies, futur et passé, tradition et modernité, Perse, Arabie et Occident l’ont conduit à développer une écriture personnelle à la fois douce, mélodieuse, d’humeurs changeantes, très accessible, décalée et planante…

Les berceuses populaires sont au cœur de son travail. Hesam Naseri a travaillé à partir des berceuses que les mamans chantent et chuchotent à leurs enfants. La palette des sentiments et émotions qu’elles révèlent lui fournit des mélodies, des rythmes et des sonorités qui l’inspirent dans sa musique fusion.

Les propositions d’Hesam Naseri pourrait être qualifiées de musique d’ambiance. Ses œuvres sont propices à la méditation et au repos de l’âme. On croit deviner, dans ses notes, les cultures qu’il a croisées, les personnalités qui l’ont marqué, les maîtres qui l’ont formé et les événements qui l’ont hanté. Hesam Naseri a fait partie de plusieurs ensembles, à Tehran, donné des concerts en Iran dans des lieux prestigieux, chanté la paix et l’amour inconditionnel des mamans, accompagné Alireza Ghorbani dans ses tournées. En 2016, il a fondé son propre ensemble : Novak.

Dans le cadre du programme « Odyssée », avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication. L’Association des Centres Culturels de Rencontre (ACCR) coordonne les programmes de résidence « Odyssée ». Ce programme s’adresse à des artistes, chercheurs, professionnels de la culture étrangers, qui ne résident pas en France et qui souhaitent développer des projets au sein des Centres Culturels de Rencontre français. Depuis 2003, plus de 400 artistes et professionnels de la culture représentant 50 nationalités différentes ont bénéficié de ce programme, dans des domaines aussi variés que la musique, l'architecture, l'artisanat, les arts plastiques, l'écriture théâtrale ou encore le cinéma d'animation, la photographie, le journalisme…