Rencontres


Avant-propos

Sale peste

Par Cécile Roth-Modanese animatrice du patrimoine dans le cadre du Pays d'Art et d'Histoire

La guerre et les épidémies sont les plus grands fléaux du monde médiéval. Alors que la guerre est le fait des princes, l'homme médiéval est resté impuissant face aux maladies inexpliquées et notamment la peste. Le mystère qui l'entoure, mais également la violence de l'expression des fièvres et des symptômes, ont marqué la mémoire collective et les artistes y compris dans la région de Guebwiller. Un réel tournant dans l'art se dessine avec une omniprésence de la mort dans les motifs et laissant une grande place au macabre.